L’accès comme praxis

Qui sommes nous?

Nous sommes une équipe de trois jeunes sourd·e·s et/ou en situation d’handicap et nous nous identifions toustes également comme des personnes queer et/ou trans. Deux d’entre nous sommes racisé·e·s et aucun·e d’entre nous n’est autochtone. Nous sommes toustes les trois à l’école.

Notre projet et nos objectifs :

Notre projet consistait en l’organisation et l’animation d’une conférence sur l’accessibilité, la justice pour les personnes en situation d’handicap, et l’anti-capacitisme. Notre objectif principal était de réunir la communauté montréalaise afin d’apprendre et de partager des façons significatives de mettre en pratique l’anti-capacitisme dans nos vies. Pour y arriver, je voulais faire appel à des personnes qui pouvaient soit parler de leurs expériences vécues, nous aider à diriger des ateliers, ou offrir des présentations sur les thèmes de la conférence afin d’illustrer des façons de mettre l’accessibilité en pratique. 

L’importance de notre projet dans la communauté des jeunes LGBTQ+ de Montréal :

Comme je m’identifie en tant que personne en situation d’handicap, je suis motivé·e à travailler sur ce projet parce que c’est ma vie et c’est la vie des mes coéquipier·e·s. C’est important pour nous parce que ça touche à nos expériences sur une base quotidienne et aux réalités entourant les façons dont le capacitisme interagit avec nous et nous affecte constamment. Dans les discussions sur l’anti-oppression, le liste ressemble souvent à ce qui suit: personnes racisées, personnes queer et trans, et personnes en situation d’handicap; c’est toujours quelque chose du genre avec des virgules qui les séparent. Cette conférence cherche à faire justice à toustes celleux à qui ce modèle de liste fait défaut, ce qui veut dire que nous voulons créer un espace où les personnes queer et trans en situation d’handicap sont entendues et soutenues.

Qu’est-ce qu’on a fait avec l’argent?

L’argent a été dépensée dans la rémunération de Seeley Quest, un·e conférencier·e LGBTQ. Seeley a reçu des honoraires pour sa présentation intitulée “Supporting Quality of Life for Disabled People: Embracing Equity and Interdependent Humanity.” Nous avons également reçu 100$ qui a été dépensé dans l’achat de deux cartes cadeaux de 50$ à l’épicerie métro. Ces cartes cadeaux ont été données de façon aléatoire à des personnes présentes à la conférence lors d’un tirage.

Le déroulement :

Nous avons débuté le projet avant de recevoir les fonds de JQY. Il a fallu beaucoup de planification et de conception afin de nous assurer que tout ce qui entourait la conférence était aussi accessible que possible.

Qu’est-ce qu’on a appris et qu’on veut partager avec vous :

Un des éléments les plus important qu’on aimerait que les gens retiennent de cette conférence est que l’idée d’un événement complètement, 100% accessible à toustes est impossible. La raison pourquoi c’est impossible de rendre quelque chose absolument, universellement accessible est qu’il existe des besoins d’accessibilité en conflit les uns avec les autres. Je crois que c’est quelque chose de très important à garder en tête parce que si des projets futurs tiennent trop fermement à l’idée d’un événement parfaitement accessible, l’événement n’aura jamais lieu. Je souhaite faire la comparaison avec les théories entourant les espaces « sécuritaires » versus les espaces « plus sécuritaires ». Je pense que lorsque nous pensons à des événements accessibles, nous devons y réfléchir comme étant un processus dynamique et continu qui doit demeurer flexible afin de se transformer et de s’enrichir. Bien que nous ne pouvons jamais garantir un espace parfaitement accessible, c’est la responsabilité des personnes qui cherchent à faire un travail significatif anti-capacitiste de constamment travailler à améliorer et à adapter les services afin que ceux-ci soient aussi accessibles que possible dans le moment.

Qu’est-ce qu’on a appris et qu’on veut partager avec vous :

Voir la question précédente.

Qu’est-ce qu’on aimerait d’autres jeunes de savoir de notre expérience avec JQY? :

J’aimerais que d’autres jeunes sachent que JQY représente une expérience géniale et que de travailler avec l’organisation en a vraiment valu le coup pour nous aider à réaliser notre projet!

Comment nous rejoindre ?

Vous pouvez nous trouver sur Facebook ou Instagram @AccessXPraxis ou nous envoyer un email à accessinpraxis@gmail.com

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin